Le fait d’avoir été nommée lauréate du prix 2020 du NUFSICISUM pour le leadership des jeunes a été une surprise totale pour Hannah Hinz, 18 ans, d’Enderby, en Colombie-Britannique. « Être lauréate du prix NUFSICISUM 2020 me semble être un accomplissement surréaliste », nous a-t-elle dit dans une interview l’été dernier. « Je ne savais vraiment pas que mon professeur de musique, Michelle Honcoop-Reed, me donnait une chance de gagner en me faisant participer, et c’était génial de savoir que le fait d’aider ma communauté musicale faisait une différence pour certaines personnes. Il est généralement dans ma nature d’aider partout où c’est possible, quand c’est possible, et j’aime le faire, c’est pourquoi j’ai été très surprise de recevoir un tel honneur ».

Bien que cela ait pu surprendre Hannah, on peut affirmer que ce n’était pas une surprise pour tous ceux qui la connaissent bien. Selon son ancien professeur de musique (Hannah a depuis lors obtenu son diplôme d’études secondaires), elle a aidé à absolument tout, de la préparation de concerts à l’organisation de collectes de fonds, en passant par l’apprentissage d’un nouvel instrument pour le bien de l’orchestre – Hannah a joué de la flûte depuis l’école primaire, mais a appris le trombone à coulisse pour aider à compléter l’ensemble de jazz.

Depuis qu’elle a rejoint l’école en 8e année, Hannah a suivi tous les cours de musique disponibles et a participé à de nombreux ensembles, dont le tambour Drumline, le Jazz Band et le Théâtre Musical – ce qu’Hannah ne se voyait pas faire à l’origine.

Elle a été introduite à l’ensemble de théâtre musical de son école pour la première fois en huitième année, lorsqu’elle a acheté un billet pour le spectacle « Back to the 80s » de l’école, juste pour voir de quoi il s’agissait. Au début, elle était sceptique quant à l’idée de rejoindre la classe, « mais [j’ai] décidé de me diversifier et j’ai découvert que j’aimais ça ».

Au cours de ses quatre années au niveau secondaire, Hannah a participé à plusieurs productions musicales, dont The Lion King, Mary Poppins, Anything Goes et, plus récemment, Shrek the Musical, Jr. et elle aimerait pouvoir participer à d’autres productions. « Honnêtement, » nous a-t-elle dit, « le théâtre musical a été l’un des meilleurs choix que j’ai jamais fait parce que j’y ai gagné des amitiés incroyables et une confiance en moi pour être sur scène ».

Prendre des risques, comme Hannah l’a fait en s’inscrivant au Théâtre musical, est une chose qu’elle recommande aux autres jeunes, en particulier à ceux qui souhaitent assumer un rôle de leader. « Si vous savez que vous voulez accomplir quelque chose, allez-y », conseille-t-elle. « Quelle est la pire chose qui puisse arriver lorsque vous faites de votre mieux ? »

Faire de son mieux semble être une philosophie au centre des expériences d’Hannah en tant que membre du programme de musique de son école, et cela a contribué à son succès en tant que leader. À chaque répétition et à chaque représentation, Hannah ne se préoccupait pas de son propre succès, mais de celui du groupe ; au cœur de son leadership se trouvait le désir de voir ses camarades de classe réussir et que le groupe puisse faire de son mieux.

Depuis qu’elle a été nommée lauréate du prix NUFSICISUM 2020, Hannah a terminé ses études secondaires et a commencé ses études au programme d’animation du Collège Okanagan. Bien qu’elle ne soit plus aussi activement impliquée dans la musique, elle dit qu’elle joue toujours de sa flûte de temps en temps, qu’elle est impatiente d’assister à des spectacles quand elle le peut, et qu’elle sera peut-être bénévole pour le programme de théâtre musical de son collège.

Bien qu’elle ne soit pas inscrite actuellement à un programme de musique, Hannah n’exclut pas la possibilité d’une carrière qui lui permettrait de concilier ses intérêts pour le dessin et la musique – ce qui n’est pas surprenant pour quelqu’un qui croit que l’éducation musicale est vitale pour tous les étudiants. « Les programmes de musique sont généralement une façon pour les élèves de s’exprimer de manière à se sentir à l’aise, » dit-elle. La musique peut soulager le stress et j’ai l’impression que sans elle, les étudiants seraient perdus ».