Lorsque James Suknundun a découvert qu’il était l’un des six lauréats du Prix NUFSICISUM pour le leadership des jeunes 2020, il a été pris complètement par surprise. « Je ne savais pas si je devais rire ou pleurer », nous a-t-il dit dans une entrevue au début de l’année.

Bien que cette victoire ait été une surprise pour James, elle n’a certainement surpris personne portanit attention à cet extraordinaire leader jeunesse et au courant de ses nombreuses contributions au département de musique de son école. En 11e année, lorsqu’il a été nominé pour le prix NUFSICISUM, James faisait partie de plusieurs ensembles scolaires. Il a aussi été vice-président du conseil de musique, donné des cours de théorie musicale à de jeunes élèves et a été l’assistant du directeur de chant pour Footloose, la comédie musicale de l’école dans laquelle il a également joué le rôle principal.

Bien que James soit connu comme l’âme et le cœur du département de musique de son école, il n’a pas toujours été l’étudiant de musique dévoué qu’il est aujourd’hui. Il a commencé à apprendre la guitare basse en sixième année, et joué le rôle de Simba dans la pièce Le Roi Lion en classe moyenne l’année suivante, mais au début il n’était pas vraiment intéressé à continuer la musique au secondaire. Du moins, pas avant de rencontrer son professeur de musique, Mme Runhart.

Au début du secondaire, Mme Runhart a encouragé James à joindre le programme de musique, ce qu’il a fait avec assez peu de dévouement. Mais comme Mme Runhart continuait à lui offrir de plus en plus d’opportunités de s’impliquer, James a décidé d’aller de l’avant. « Je n’allais pas gâcher ma chance », a déclaré James, paraphrasant un texte de Hamilton, l’une de ses comédies musicales préférées. À partir de ce moment, son engagement dans le programme musical s’est accru, et il est devenu le leader qu’il est aujourd’hui.

Pour James, le leadership signifie prendre des initiatives pour aider les gens autour de soi, et l’une des personnes qu’il a le plus aidées est son professeur, Mme Runhart. À l’automne de sa 11e année, lorsque Mme Runhart a dû prendre un congé de maladie, James a pris la tête de l’orchestre, dirigeant non seulement les répétitions, mais aussi un de leurs concerts, et porté assistance au professeur substitut pendant les cours. Bien qu’il se soit préparé pendant des mois, sous la direction de son professeur, passer de l’arrière de l’orchestre à l’avant fut un grand changement.

James dit que cette expérience lui a fait apprécier la charge de travail de Mme Runhart et l’a aidé à comprendre ce que signifie être un professeur de musique. Bien que l’enseignement de la musique ne soit pas la profession qu’il envisage de poursuivre (il est encore en train d’évaluer ses options, mais nous a dit qu’il aimerait combiner ses intérêts pour la musique, l’ingénierie et la technologie), il est catégorique : tous les élèves doivent avoir accès à des programmes de musique de haute qualité. Il est également convaincu qu’il est important pour les décideurs publics de réaliser les avantages de l’éducation musicale, et de comprendre que la musique peut être une véritable option de carrière.

« Sans la musique, je ne serais pas là où je suis maintenant », a-t-il partagé. James croit fermement qu’il est important pour les élèves d’explorer la musique, et que cette exploration est une clé pour la croissance personnelle – chose que James connaît bien. Ses expériences dans le domaine de la musique l’ont préparé à relever de nouveaux défis avec confiance, comme apprendre à jouer de la contrebasse. « Je mesure 1,52 m et la contrebasse est énorme », dit-il en riant. « C’était totalement hors de ma zone de confort. »

James prévoit continuer à relever des défis personnels en musique. Il aimerait continuer à apprendre la guitare et créer sa propre musique. Au moment de notre entretien, il était déjà en train d’adapter les activités du conseil de musique à la nouvelle réalité forcée par la COVID-19. Il reste à voir s’il sera capable de diriger l’orchestre de concert lors de sa propre cérémonie de remise des diplômes, tel que prévu à l’origine, mais il ne fait aucun doute que l’avenir de James comporte de nombreuses opportunités musicales passionnantes, et qu’il continuera à utiliser la musique comme un moyen d’unir, de stimuler et d’inspirer ses camarades.