2016_AUG_Article 1 photoUn pianiste accompli, Xiaoyu Huang a commencé ses études en Chine avant de venir au Canada à l’âge de 8 ans. Il a obtenu son diplôme en interprétation au piano (ARCT) du Conservatoire Royal de Musique, à l’âge de 12 ans. Comme interprète, il s’est associé avec le compositeur canadien Spencer Tsai pour introduire des oeuvres inédites non publiées, et il possède une expérience personnelle en tant que compositeur et comme arrangeur pour chorale. Maintenant en 12e année, élève au baccalauréat international à l’école secondaire Sir Winston Churchill à Vancouver, Xiaoyu possède une expérience qui dépasse largement celle d’autres jeunes de 17 ans. Il dirige la société de musique de son école, s’occupe de recrutement pour le Centre Éducatif de Pansophie et enseigne le piano localement.

L’une des plus importantes contributions de Xiaoyu comme leader communautaire a été faite par le biais de sa participation avec l’Association Vision:Next de Jeunes Leaders, un comité de leaders âgés de 16 à 25 ans qui sont actifs et font campagne dans la région de Vancouver. Plus tôt cette année, il a également contribué substantiellement à une table ronde jeunesse communautaire du Réseau des jeunes pour la musique. Xiaoyu est passionné par la promotion de la nature inestimable de la musique dans le développement des jeunes. Après des années de considération, l’administration de Vancouver a éliminé les programmes de musique à l’école élémentaire à cause d’un déficit budgétaire de 21 millions de dollars. Un programme qui coûte à peine 400 000 $ par année a été désigné comme non essentiel par la Commission scolaire de Vancouver. Cette négligence de la part du système éducatif verra l’année prochaine la première génération d’élèves du primaire qui ne connaîtra pas la musique dans quelques écoles de Vancouver. Xiaoyu a réussi à faire connaître les besoins des écoles et obtenir du soutien pour l’enseignement de la musique, affirmant qu’il n’aurait pu accomplir cela sans l’aide d’Holly Nimmons, Christin Reardon MacLellan, et l’ensemble de la Coalition pour l’éducation en musique en Colombie-Britannique.

Ces changements récents en éducation ne tempèrent pas l’enthousiasme de Xiaoyu pour la musique. Grâce à son expérience collaborative en tant que pianiste, il voit la musique comme un « outil pour connecter les gens ». Il a récemment organisé un spectacle pour lequel des musiciens se sont réunis dans un geste de sensibilisation et pour amasser des fonds pour un ami affligé du diabète de type 1. Ce n’est qu’un exemple de la façon dont Xiaoyu utilise la musique pour inspirer les autres à l’action.

Quel est donc le secret de sa réussite? Xiaoyu pointe vers un intérêt et une participation à la vie politique. « Malgré nos moyens limités, nous pouvons multiplier notre impact si nous empruntons la voie du processus politique, qui est en réalité beaucoup plus accessible que ne le pensent la plupart des gens. » La musique est plus qu’une simple performance, elle est un moyen d’atteindre des buts tout au long de notre vie. La musique offre également une plate-forme par laquelle nous pouvons préconiser l’accès à l’apprentissage de la musique pour chaque personne vivant au Canada. Xiaoyu veillera à ce que la musique fasse toujours partie de sa vie. Il espère poursuivre une carrière en droit afin d’être activement impliqué dans l’élaboration des politiques en ce qui a trait à l’enseignement de la musique.